CANGGU STUDIO, FRANZ FERDINAND, PARADISO, DWPX, BLACK BEACH

PARTAGER SUR

<15 et 16 décembre> Casse-noisette au Canggu Studio
Un weekend sous le signe de la danse et du ballet, pour enfants et parents, ça vous tente ? Ouvert à tous les âges et tous les niveaux, Maria Sascha Khan & Nicholas MacKay vous accueilleront au Canggu Studio. Maria, ainsi que ses frères et sœurs, sont tous des danseurs de ballet classique. Nés dans le Montana aux Etats Unis, leur famille n’ayant pourtant aucun lien avec la danse, ils se sont tous lancés dans des carrières internationales. Elle a reçu une formation à l’Académie de Ballet Kirov de Washington et à l’Académie de Danse Classique de la princesse Grace de Monaco. Plus tard, elle a rejoint le Staatsballett Berlin sous la direction de Vladimir Malakhov. Maria a poursuivi au Bayerisches Staatsballett de Munich, ainsi qu’au English National Ballet de Londres, mais aussi en tant que danseuse principale au Ballet d’État d’Ekaterinbourg en Russie. Actuellement, elle développe un nouveau ballet intitulé « Warrior of Light », qui la représente elle et ses trois frères et sœurs, basé sur la vie du peintre russe Nicholas Roerich. Le second professeur présent, Nicholas MacKay, s’est lui formé dans les prestigieuses académies de Vaganova et du Ballet du Bolchoï, il est d’ailleurs le plus jeune américain à avoir jamais fréquenté celui-ci. Quand il était étudiant, Nicholas faisait des tournées en tant que danseur professionnel dans Casse-noisette. C’est donc avec ces talentueux professeurs que vous pouvez assister dès le samedi 15 décembre aux cours proposés, à partir de 9h pour les plus petits… Toute la journée les cours s’enchaineront en alternant les niveaux et les styles, entre ballet russe ou danse contemporaine. Le dimanche après-midi, il sera possible de rencontrer les artistes, et le cours pour adultes suivra entre 16h et 17h30. Rats de l’opéra ou amateurs passionnés, n’oubliez pas d’aller vous inscrire !
The Canggu Studio – Jl. Nelayan, Canggu www.thecanggustudio.com

<dimanche 2 décembre> DU ROCK ANGLAIS A BALI : FRANZ FERDINAND FAIT SON SHOW !
Le premier week-end de décembre, c’est l’événement avec le concert de Franz Ferdinand au célèbre Potato Head ! Ce groupe écossais est actuellement en tournée en Indonésie, avec des concerts prévu à Jakarta et un passage obligé Bali. Ce groupe de rock britannique, d’origine écossaise, porte le nom de l’archiduc François Ferdinand d’Autriche, celui dont l’assassinat avait précipité la première guerre mondiale. Ce nom, venu en regardant une course de chevaux dont l’un des concurrents portait le nom de l’archiduc, les a inspirés car il impliquait une notion de changement brutal dans l’histoire… et ça n’a pas loupé ! Leur premier album sorti en 2004 atteint la troisième position des meilleures ventes d’albums au Royaume-Uni, et remporte un Mercury Music Prize, les propulsant sur la scène internationale, notamment grâce au célèbre single Take Me Out. Nommé à plusieurs reprises pour les Grammy Awards notamment, Franz Ferdinand est l’un des principaux groupes de post-punk parmi les plus populaires aujourd’hui au Royaume Uni. Au Potato Head Beach club, Franz Ferdinand, et ses 5 artistes, présentera notamment son dernier album « Always Asending » sorti en février 2018, et sera entouré de DJs locaux tels que Sunset People Project, Sunmantra, Seabass and Felix Dickinson.
Les billets : www.FranzFerdinand-id.com / Potato Head, Jl. Petitenget No.51B, Kerobokan Kelod.

<du 1er au 31 décembre> Rétrospective artistique au Paradiso
Pour le mois de décembre, le Paradiso vous propose un choix des œuvres de chacun des artistes qui ont été exposés dans sa galerie tout au long de l’année 2018. Cette rétrospective met en lumière l’incroyable diversité artistique que l’on trouve à Bali. Des tableaux allant de l’art traditionnel à l’art moderne, en passant par des masques balinais à la photographie, mais aussi de la peinture abstraite… Le Paradiso a en effet accueilli toute la gamme des possibilités et de l’imagination artistique. Cette année d’exposition représente le talent de tout ces artistes balinais, étrangers vivant à Bali, ou encore des ateliers artistiques d’organisation caritatives de femmes emprisonnées. Si vous n’avez pas pu assister à ces expositions toutes plus intéressantes les unes que les autres, c’est le moment d’aller savourer tout ce mélange de style, pour finir l’année en beauté !
Paradiso Ubud, Jl. Gootama Selatan, Ubud – Tél. 085 737 614 050

<du 7 au 9 décembre> Djakarta Warehouse Project, 10ème édition
Le festival annuel de musique Djakarta Warehouse Project, appelé cette année le DWPX pour célébrer son dixième anniversaire, s’étend sur trois jours au parc Garuda Wisnu Kencana dans le sud de Bali. Ce projet a débuté en 2008, sous la simple forme d’un événement organisé dans le célèbre club Blowfish de Jakarta. Depuis 2010, le festival se déroule chaque année au mois de décembre sous forme de festival d’une journée, puis se transforme en festival de deux jours en 1014. Le festival défend l’une des valeurs les plus importantes de l’Indonésie : la diversité. En effet un large éventail de sous-genres de la catégorie musique électronique sont proposés sur les différentes scènes du festival, l’une d’elles étant la scène principale en forme d’oiseau appelée Garuda, référence à la statue du parc… Ce dernier fait d’ailleurs 240 hectares, de quoi pouvoir danser sans être coincé dans la foule ! Au total, 7 musiciens sont annoncés, dont le célèbre The Weeknd, qui se produira pour la première fois en Indonésie. Ce festival électronique accueillera des DJs célèbres et de stature internationale, comme Armin Van Buuren, l’incontournable DJ Snake, mais aussi Major Lazer. Des DJs américains, Porter Robinson et RL Grime seront également présents.
Garuda Wisnu Kencana (GWK) Cultural Park, Jimbaran /djakartawarehouse.com

<tous les mercredis et jeudis du mois> Au Black Beach, des destins de femmes
La première projection le jeudi 6 décembre sera « Un beau soleil intérieur » de Claire Denis, racontant l’histoire d’Isabelle, artiste peintre, cherchant l’amour mais qui n’enchaine pourtant que des déceptions amoureuses… La 13, « Ava », de Léa Mysius, où une fille de 13 ans découvre qu’elle va perdre la vue alors qu’elle est en vacances avec sa mère à l’océan. Ava décide de vivre le problème à sa manière, avec intensité. Le jeudi 20 décembre, « Les Gardiennes » de Xavier Beauvois : pendant la première guerre mondiale, des femmes s’occupent des exploitations agricoles, et notamment Hortense. Seule, elle fait tourner la ferme avec sa fille et une jeune fille de l’assistance publique qu’elle a engagée, Francine… un film époustouflant par sa beauté. Pour finir le mois de décembre, le jeudi 27, « Crash Test Aglaé » de Eric Gravel ; Aglaé adore son métier, et est technicienne de test de collision dans une usine automobile en France. Quand elle apprend que son usine est délocalisée en Inde, elle choisit d’accepter le poste qu’on lui propose, là-bas. Les mercredis de décembre seront eux comme toujours, sous le signe du cinéma italien… en ce premier mercredi, « Them Who », de Fabio Bonifacci, qui raconte l’histoire de David souhaitant gagner le respect du chef de l’entreprise dans laquelle il travaille, et le moment semble être propice puisqu’il est l’auteur d’une invention révolutionnaire. Une rencontre va cependant venir tout chambouler… Le 12, « Wave after wave », de Rocco Papaleo : Gege et Rugero sont deux artistes qui se rencontrent lors d’un concert de Gege, et ils se détestent. Mais dans leur solitude, cette haine va se transformer en complicité, dans une comédie hilarante. Mercredi 19, « It’s no country for the young » de Giovanni Veronesi. Sandro a 20 ans, il est timide et a un rêve, devenir un écrivain. Luciano, lui est brillant mais cache un côté très obscur. Les deux se rencontrent au restaurant dans lequel ils travaillent et décident de partir à Cuba pour ouvrir leur propre entreprise, et trouver leur propre voie. Retrouvez « Husband and wife » le dernier mercredi de décembre, un couple marié depuis 10 ans pense au divorce. Lui est un brillant neurochirurgien, elle une ambitieuse présentatrice télé. A la suite d’une expérience du mari, ils se retrouvent soudain chacun dans le corps de l’autre…

 

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE