BALADES SENSORIELLES A BALI

PARTAGER SUR

A force d’explorer toutes les facettes et les recoins de Bali, on crée sa petite bibliothèque idéale de sensations et de ressentis qui permet de se connecter à la nature de cette île si unique. Pour fêter cette fin d’année, et partager avec nos lecteurs d’un jour ou de toujours notre amour de cette île et sa perception intime, nous avons concocté un florilège d’expériences à mener, balades dans la nature et expériences sensorielles, elles vous conduiront aux quatre coins de l’île. Chaussez vos baskets, enfilez votre maillot de bain, revêtez votre sarong, c’est parti !

LE NIAGARA DE BALI, A MUNDUK
En raison de sa géographie très encaissée, de ses canyons et de ses volcans, Bali regorge de cascades toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Et celles de Munduk, au nord de Bali, sont à couper le souffle… Au cœur de l’île et au creux des collines, il suffit d’une petite marche pour accéder à ce paradis. Depuis le village de Munduk, il faut emprunter un petit escalier en face de l’école, et descendre vers l’humidité de la forêt. Le chemin est plutôt simple, et la nature superbe, entre girofliers et bambous géants. Après une vingtaine de minute, vous apercevrez un premier petit péage pour descendre à une très belle cascade ! Mais pour ma part c’est la deuxième, un peu plus loin, que j’ai choisi d’aller admirer. Il faut donc continuer la marche, en montée cette fois, avant d’apercevoir une autre petite cabane en bois. C’est le moment de descendre au cœur de la forêt… ça y est, elle s’étend devant nous, une eau qui jaillit de la roche avec une puissance incroyable ! Le paysage est grandiose, des petits ponts en bois l’entourent, en se fondant parfaitement dans la végétation luxuriante. C’est la fin de la journée et nous ne croisons personne, un spectacle pour nous seuls. Entre émerveillement et vertige, nous nous sentons tout petit face à cette grandeur. La force de l’eau est telle que nous ne pouvons pas trop nous approcher de la piscine naturelle à ses pieds… nous restons l’admirer jusqu’au coucher du soleil. Alors, si vous voulez vous ressourcez, n’hésitez pas aller à Munduk pour ses impressionnantes cascades et ses balades environnantes qui y sont aussi très agréables.

LE H., C’EST MON HASH !
Nous avons consacré au fil des années de nombreux articles à cette discipline reine de Bali. Le Hash House Harriers est né en Malaisie il y a 70 ans à l’initiative d’officiers anglais qui cherchaient à suer en courant afin de trouver un prétexte pour écluser de la bière. Depuis, le H. a essaimé partout dans le monde et à Bali, il rencontre un grand engouement. C’est à la fois un moyen unique de découvrir la nature si spectaculaire de Bali, ses rizières, ses canyons, ses ponts en bambou, ses fermiers en train de moissonner, ses habitants qui se baignent nus dans les rivières et les canaux au coucher du soleil ; et pour les sportifs, un défi que de réussir à courir sur le bord glissant des subak, à grimper à toute allure des volées de marches, à passer des rivières en crue…. Après l’effort, le réconfort puisqu’on se retrouve tous au « circle » à partir de 17h30 à boire de la bière, à rigoler bien fort et à nouer des amitiés avec toutes les nationalités représentées, et surtout avec les Indonésiens très nombreux à y participer. A noter que le H. est organisé par des bénévoles un peu partout à Bali et que la participation aux frais ne couvre que les boissons offertes à la fin de chaque événement.
Tous les lundi, jeudi et samedi, à partir de 15h sur place. Deux circuits sont proposés : un « short » d’une durée d’environ une heure de marche et un « long » pour les coureurs d’environ une heure et demie. FB : Bali Hash (lundi et jeudi), Bali Hash One (samedi), Bali Hash House Harriers 2 (samedi)

DU YOGA COMME NULLE PART AILLEURS
En dehors de l’Inde où est né le yoga, c’est sans doute à Bali qu’on trouve la plus grande concentration de centres de yoga au monde. Ils essaiment comme des champignons ces dernières années et, au même titre que les spas, font partie intégrante de l’identité de Bali. Sans doute que l’atmosphère New Age et la sérénité de Bali sont propices au développement de cette discipline de l’esprit qui est réduite souvent à tort à une simple pratique sportive. Comme il est bien difficile de s’y retrouver parmi tous ces centres et ces différentes pratiques, nous ne pouvons que recommander le cours d’Olop Arpipi, une référence en la matière puisque ce professeur indonésien enseigne depuis plus de 22 ans. Entouré de sa ménagerie, ses chiens, ses paons, ses oies et ses poulets, il dispense ses cours dans son immense jardin de Seminyak. « Ce n’est pas un exercice physique, prévient-il, pas une forme de gym mais une vraie action de méditation à travers des mouvements précis. » Son charisme hors du commun, sa chaleur et la rigueur de son enseignement ont fait de cet homme né à Java un gourou reconnu internationalement qui dispense avec humour ses cours de New-York à la Chine. « Un bon prof a besoin de sentir l’énergie de ses étudiants, le processus de guérison va dans les deux sens, on se nourrit les uns les autres de notre énergie, précise-t-il. Avant un cours, je vais me présenter aux nouveaux, je leur demande s’ils souffrent de quoi que ce soit et pendant la classe, je me sens vraiment connecté avec tout le monde et si un seul de mes étudiants n’est pas concentré, je le rappelle à l’ordre gentiment. » Olop a réussi à bâtir une véritable communauté de yoga au fil des ans et vient d’emmener 83 de ses étudiants en Inde pour un séminaire au centre Iyengar de Pune.
OlopYoga Studio. Jl. Drupadi I, n°7, Seminyak.

LA TOUR EIFFEL DE TULAMBEN ET LES RAIES DE MANTA POINT
La réputation mondiale de Bali pour la plongée n’est plus à faire. Que ce soit sur les épaves, les récifs, pour la macro ou en dérivante, il y a beaucoup à faire ici et c’est pourquoi on trouve à Bali des centaines de clubs de plongée, parmi lesquels Atlantis qui fête cette année ces 22 ans d’existence. Si vous demandez à son fondateur Jérôme Perrussel les deux plongées à ne pas rater, il vous parlera de Tour Eiffel. Pourquoi ? « L’épave de l’USS Liberty est un peu à Bali ce que la Tour Eiffel est à Paris, une icône qu’on ne peut pas ne pas visiter malgré l’affluence », plaisante-t-il, « c’est une des meilleures épaves au monde. On part de la plage et le bateau de 120 m de long se trouve sur une pente sablonneuse entre 5 et 30m, c’est très accessible ! et fabuleux aussi en plongée de nuit. » Pour ceux qui ont envie de pousser un peu plus loin, il suffit de monter sur une de leurs deux vedettes et de se rendre à Nusa Penida, juste en face pour aller nager avec les raies manta, une plongée facile en cinémascope : « là encore, il y a beaucoup de monde mais c’est vraiment un spectacle exceptionnel auquel il nous est donné d’assister à Manta Point ! »
Atlantis International. www.atlantis-bali-diving.com

SOUS LES ETOILES ET LES LUCIOLES A UBUD
Tout commence par une magnifique balade de 20mn dans les rizières pour rejoindre ce petit centre de yoga et développement personnel situé sur le petit sentier qui mène à Sari Organik. Dragonfly Village, révélé à plusieurs reprises par nos lectrices dans la rubrique « Mon Bali par », offre une expérience de bien-être exceptionnel plusieurs soirs par semaine de 18h à 21h, à la nuit tombée. Pour seulement 100 000rp, on bénéficie des bienfaits de son hammam qui peut accueillir environ 8 personnes à la fois. Ensuite, on se glisse dans la piscine observer les étoiles filantes ou bien les lucioles encore si nombreuses dans ce coin d’Ubud. Puis, on se retrouve ensuite en maillot de bain à partager une infusion autour du feu de camp ou bien à passer du sel sur le dos de sa jolie voisine pour l’aider à terminer son scrub. Une expérience authentique, unique, gentiment hippie et propice aux rencontres comme seul Ubud peut nous en offrir !
Dragonfly Village, Ubud. Du mercredi au dimanche de 18 h à 21h. 0851 0045 1689

DES PLAGES ? A BALI ?
Même si on vient davantage à Bali pour la nature sauvage et envoûtante de ses terres que pour son littoral, il y a quand même quelques belles plages qui méritent un détour. La première impression qui nous saisit dans le sud de l’île, c’est la violence et la puissance des rouleaux tandis qu’au nord de l’île, on retrouve une configuration d’île sous le vent avec une mer calme comme dans les Caraïbes. Que vous y alliez pour du snorkeling, un sunset ou du farniente, tout le monde y trouve son compte. Les plages ici ont toutes une ambiance particulière, des plus sauvages aux plus familiales, en voici une sélection de nos préférées. D’abord, les très connues et incontournables plages d’Uluwatu et Balangan, car la combinaison sable blanc et eau turquoise (option coucher de soleil) marche à tous les coups… De l’autre côté du Bukit, une plage plus secrète, calme et préservée, celle de Gunung Payung. Aux alentours de Canggu et surtout près de Tanah Lot, on trouve des plages de sable noir désertes et éloignées de la ferveur des beach clubs : Nyanyi, et plus au nord Pig Stone Beach, pour s’échapper le temps d’un pique-nique. Au nord-est, changement de décor avec les plages de galets ou de sable volcanique d’Amed ! Cette côte a l’avantage de proposer beaucoup de criques isolées, ou au contraire très familiales, avec à chaque fois de magnifiques spots de snorkeling. Enfin, si vous avez l’occasion de sortir de Bali, on ne peut que vous conseiller les plages paradisiaques de Nusa Penida, et plus particulièrement la beauté sauvage d’Atuh ou la sérénité de Crystal Bay. Certes, la route est longue et sinueuse mais les falaises, les palmiers, le sable blanc valent largement la peine.

VILLAGE D’APNEISTES AU CŒUR D’AMED
Depuis quelques années, on assiste au développement de cours d’apnée à Bali et dans les îles environnantes. Yoram Zekri fait partie de cette génération Grand Bleu qui a le déclic de l’apnée en voyant ce film mythique en 1988. Depuis, il est devenu champion en s’approchant de seulement 11m du record du monde de l’époque en descendant à 141m lors d’un entrainement en no limit (descente avec gueuse et remontée en ballon) en 2000. Après avoir enseigné l’apnée en Australie, il a débarqué à Bali avec le projet de créer un vrai village d’apnéistes, tout près de la plage, dans la baie de Jemeluk, et avec une bouée qui n’est qu’à 50m du bord. « Ca comprend des dortoirs, des bungalows, une piscine de 25m de long pour s’entrainer à l’apnée statique et dynamique, un restaurant bio et un yoga shala », nous déclare-t-il. « C’est bien plus qu’une discipline sportive et aquatique, ça ouvre un spectre géant en matière de gestion du stress, et c’est tout à fait en corrélation avec Bali qui est très tournée vers le yoga et la méditation. »
www.oceanprana.com

EN BIVOUAC SUR LE LESUNG
L’élément qui façonne sans doute le plus la géographie et l’esprit de Bali, ce sont ses volcans et ils sont plus nombreux qu’on ne croit. On ne connait bien souvent que les deux stratovolcans encore actifs, l’Agung et le Batur mais il y en a 5 autres situés autour de Bedugul, tous dormants, Sengayang, Pohon, Adeng, Batukaru et le Lesung (ou Lesong). Ce dernier surplombe le lac Tamblingan et quand on l’observe du ciel grâce à Google Earth, on découvre un magnifique cratère entièrement boisé. Sur le côté sud de ce cratère se trouve le Nagaloka, le trou du dragon, un gouffre immense dont on dit qu’il communique avec la grotte des chauve-souris, Goa Lawah, située à côté de Klungkung. Nul besoin de guide pour grimper le Lesung, il suffit de garer son véhicule dans la forêt qui borde le lac Tambligan et de demander son chemin aux paysans dans leurs champs situés juste au-dessus de la forêt. L’ascension se réalise en seulement deux heures et on peut bivouaquer facilement au sommet près du temple à condition d’avoir apporté ses réserves d’eau. A chacune de nos ascensions, ce qui nous a le plus frappé, c’est la beauté et la diversité des arbres, leur taille et la variété des mousses et des orchidées qu’on trouve sur ce volcan.

EXALTATION DES SENS DANS UN SPA
Après tous ces efforts dépensés pour découvrir la nature de Bali, place à un bon massage, parce que c’est aussi au contact des mains des masseuses balinaises qu’on se connecte à l’âme de Bali ! A Canggu, en face de la Fabbrica et à deux pas du Deus Ex Machina, un magnifique bâtiment en bois et en béton ciré : c’est Espace Spa. Un univers monochrome dans des tons beiges et blancs, rehaussé par de magnifiques tissus africains colorés. Bali est aussi présent partout dans la décoration avec des touches en rotin comme les superbes luminaires qui ornent la pièce. Ce spa de 600m² dispose de 16 cabines de massage, offrant des soins aux divers bienfaits et senteurs. Masques, gommages, mains et cheveux, ici tout est sous contrôle ! Les massages sont simplement divins, entre précision et justesse, vous en ressortirez métamorphosé. Et on sait pourquoi : Jean Marie, le propriétaire, entraine presque chaque jour ses masseuses et sert de cobaye pour s’assurer de maintenir le plus haut niveau de soin. D’ailleurs pour les intéressés, sont aussi donnés dans ce spa des cours de massage de 90 minutes…
Espace Spa, Jl. Batu Mejan, Canggu.
www.espacespabali.com

Victoria Gurtler et Socrate Georgiades

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE