L’agenda culturel du mois de décembre 2019

PARTAGER SUR

Seconde édition de l’exposition d’art contemporain Art Bali !

Les directeurs artistiques  -Ignatia Nilu et Rifky Effendi- ont sélectionné 32 artistes indonésiens et étrangers pour vous aider à explorer le thème des “ souvenirs spéculatifs”. Vous trouverez des éléments de réponse en naviguant à travers 49 installations, sculptures, vidéos, peintures et formats nouveaux médias. Nos mémoires (individuelles et collectives) expérimentent, explorent, déforment et repositionnent les faits et souvenirs. Et d’autant plus à l’ère des nouvelles technologies et d’internet. Alors, les faits deviennent parfois histoires et transforment ainsi notre perception du “voyage” qu’est la vie au sein d’une collectivité, d’une société et du monde. L’exposition est organisée par Heri Pemad Manajemen dont le slogan est  “unir le peuple et l’art”. C’est donc aussi l’occasion d’éditer un guide papier et numérique “Bali Art + Design Guide x Bali Arts Road” qui recense 136 expositions, lieux et évènements artistiques accessibles jusqu’à la fin 2019.
A noter que le 22 décembre (de 16h à 18h), vous pourrez vous joindre à une visite guidée par les directeurs d’exposition et certains artistes.

  • Informations sur le site web Art Bali : https://artbali.co.id/  /   Facebook : @artbali.id
  • Lieu d’exposition AB • BC Building, Bali Collection, ITDC District, Nusa Dua, Bali
  • Tarifs : Touristes : 150.000 rp  &  Détenteurs d’un KITAS : 100.000 rp

Cinéma, symphonie et gamelan <1er décembre>

Laurent Couson, compositeur français de musiques de films, chef de l’orchestre symphonique de Bordeaux & de Bangkok rencontre Semara Ratih, l’un des gamelan les plus fameux de Bali. Un concert d’exception dans un hôtel phare de Bali. Cocktail et concert ou formule dîner.

  • Lieu : Tugu Hotel
  • Info pratique : whatsapp  +62 812 36778361

Pièce de théâtre : cuisine et dépendance <6 et 7 décembre>

L‘excellente troupe de Jean-René Gossart est de retour pour vous présenter la pièce “Cuisine et dépendances”
(par J-P Bacri & A.Jaoui). L’histoire ? Un couple de bourgeois invitent deux amis qu’ils n’avaient pas vus depuis 10 ans. Mais depuis, la célébrité a changé leurs amis qui arrivent avec 2h de retard… prétextant un embouteillage.
La soirée tourne vite au vinaigre. Pour rappel, le 7 sera une soirée spéciale, dans le cadre de la levée de fonds caritative pour réparer le toit de l’orphelinat Seed of Hope. En plus de la représentation, il y aura également une vente aux enchères d’objets originaux et un choeur d’enfants.
Contactez Jean-René si vous souhaitez faire don d’objets : 081 999 78 3000

  • Tickets à acheter au Café Moka (Seminyak).  250.000 rp (adultes), 100.000 rp (ado).
  • Lieu & Horaires : Royal Beach Hotel Seminyak à 20h

Musical abstraction <du 9 au 19 décembre>

Hesdi est à la fois musicien et peintre. Il unit ainsi ses deux talents dans des tableaux abstraits très colorés.
Il fait partie des artistes avant-gardistes de la peinture contemporaine en Indonésie.  Entrée libre.

BLACKBEACH : les films français du Jeudi

Il a déjà tes yeux : Humour grinçant…version tricolore <Jeudi 19>

A la vue de son nouveau petit-fils adoptif, très blondinet, une grand-mère d’origine sénégalaise assène un :
“ il ne peut pas s’appeler Lamine”, doublé d’un tonitruant tchip…avant d’ajouter pour leur premier repas ensemble :  “j’aurai dû faire une blanquette”. Vincent Elbaz – ami du couple adoptant – est à contre-emploi de ces rôles habituels de minet propet & sexy. Son personnage dit tout de go et tout haut ce que les autres personnages du filment pensent tout bas : “la tradition c’est de donner un bébé noir à des blancs… ils ont fumé quoi à la DDAS?”. Quant à Zabou Breitman – dans le rôle de l’assistante sociale trop conformiste –  elle est irritante et détestable à souhait, jusqu’à ce qu’elle ne fende son armure des préjugés. C’est parfois grinçant, souvent drôle et au final très attendrissant. Une bonne petit comédie (par et avec Lucien Jean-Baptiste)
qui montre qu’on est toujours le raciste de quelqu’un…

Paradiso : Astral feminine <du 1er au 31 décembre>

L’exposition de tableaux “Astral Feminine” est une glorification quasi onirique de la femme. Loin du traditionnel « Latin Lover », l’artiste Felipe Sáenz de Urtury propose son interprétation sur le concept du féminin.
Au-delà du genre ou de toute association physique, mais plus en tant que force d’énergie qui vit en chacun de nous, complétée par le masculin. « …Dans ce monde en transition qui redécouvre sa proximité avec la spiritualité, je vois les énergies du féminin comme un portail qui peut nous reconnecter à des états d’esprit plus subtils au-delà de l’identité, au-delà du corps… ». Artiste et thérapeute né au Chili, après une trajectoire dans le monde des arts, il choisit de développer sa propre vision en installant son chevalet et sa palette de couleurs à Bali. Une exploration de l’inconscient qu’il a commencé à aborder, tout jeune, à travers sa fascination de la magie, l’occulte et le surnaturel… qui ont ensuite évolué pour devenir l’exploration de la conscience et la nature symbolique de la réalité.
Felipe Sáenz de Urtury présente ses tableaux pour la 1ère fois en Asie.

  • Paradiso UbudJl. Gootama Selatan, Ubud – Tél. 085 737 614 050

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE