Accueil Carnet de voyages

3 montagnes balinaises en 1 journée, défi relevé !

PARTAGER SUR

Le mercredi 22 mai, quatre sportifs vivant à Bali ont réalisé un véritable exploit en réussissant en l’espace d’une journée à grimper sur le Batukaru, l’Abang et l’Agung, soit 3424m de dénivelé positif. L’idée a germé dans la tête de Franck Girardot, le patron du groupe de fitness 3V alors qu’il préparait le marathon qui se courra sur l’île le 16 de ce mois : « en fait, j’avais prévu de faire trois heures d’endurance et au bout de 2 heures, j’en ai eu marre, je rêvais de course en montagne mais laquelle grimper ? Comme je n’arrivais pas à me fixer, j’ai appelé quelques amis pour leur proposer de grimper ces trois montagnes et cette idée leur a plu. Outre le marathon, quelques-uns d’entre nous sont inscrits à l’ultra-trail du Rinjani qui aura lieu le samedi 17 août à Lombok (NDLR. un ultra-trail est une course à pied en nature d’au moins 42km, très en vogue actuellement), un parcours de 52km avec 5200m de dénivelé positif à réaliser en moins de 20h, il nous fallait aussi un peu d’entraînement pour cette course ! »
Tous les membres de cette folle journée avaient accepté les conditions posées, entre autres de ne pas dépasser le temps imparti pour grimper au risque de pénaliser le reste de l’équipe : 5h aller-retour pour le Batukaru (1381m D+), 2h30 pour l’Abang (769m D+) et 4h pour l’Agung (1254m D+).
« Nous nous sommes élancés à 3h30 du matin à l’assaut du Batukaru, j’avais dans l’idée qu’il fallait commencer par le plus long et terminer par le plus dur. Au bout d’un quart d’heure, j’ai réalisé que 4 membres de l’équipe n’allaient jamais pouvoir tenir le rythme et le meilleur conseil à leur donner, c’était de redescendre. Nous avons continué à cinq et réalisé l’ascension et la descente en un peu plus de 4h. Au retour, nous sommes repassés par notre hôtel, avons plongé dans la piscine, pris une douche, le temps était splendide. Nous avions deux heures pour nous reposer dans la voiture, le temps du transfert vers l’Abang qui se trouve à une quarantaine de kilomètres de là. »
La météo continue à être splendide pour l’Abang (cf. la Gazette de Bali n°91- décembre 2012) qui s’avale en 2h03, un des membres de l’équipe déclare forfait à cause d’une douleur aux pieds, il ne reste plus désormais que Wolf Schmidtberg, Laurent Roeykens, Vincent Chalias et Franck Girardot, l’initiateur de ce défi.
C’est dans l’après-midi que l’affaire se corse avec la météo qui fait des siennes. Sur le parking de Pasar Agung où les quatre compères se préparent pour leur dernière ascension, il commence à pleuvoir.
« A la moitié de l’ascension, c’est là que le challenge a vraiment démarré, nous déclare Franck, nous étions épuisés, il a fallu puiser au fond de nous. Aux deux tiers, aucun de nous n’avait envie de continuer mais il fallait aller jusqu’au bout, dans le froid et la pluie, savoir comment le corps allait réagir et finalement, nous avons atteint le sommet et redescendu en un peu moins de 4 heures, pari tenu ! »

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here