Les nouilles instantanées sont-elles mauvaises pour la santé ?

PARTAGER SUR

Les faits

Le méthylparaben est un fongicide utilisé dans certains cosmétiques et produits de beauté. C’est aussi un conservateur alimentaire, connu sous le nom E218. Absorbé par la peau ou par voie gastro-intestinale, hydrolysé en acide para-hydroxybenzoique et rapidement métabolisé sans accumulation dans le corps humain, la toxicité du méthylparaben est pratiquement non-existante. Le méthylparaben, présent dans certains fruits (myrtilles par exemple), est produit naturellement. Le CAC (Codex Alimentarius Commission), une organisation établie par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et le FAO (Food & Agriculture Organization) établit des régulations internationales gouvernant la sécurité alimentaire. 168 pays en font partie, dont l’Indonésie, les Etats- Unis, la Chine, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni. D’après le CAC, la dose maximale de méthylparaben à ne pas dépasser serait de 1000 mg/kg. Chaque pays peut, individuellement, choisir d’être plus restrictif (par exemple, Brunei avec 250 mg/ kg ou Hong Kong avec 550 mg/kg), voire même complètement interdire le produit (Taiwan). Il s’avèrerait que le méthylparaben ait été découvert dans le sachet de sauce au soja qui accompagne le paquet de nouilles, et non dans les nouilles elles-mêmes, à une concentration de moins de 250 mg/kg, trop de toute façon pour Taiwan… d’où le retrait !

L’acide benzoïque, découvert par Nostradamus en 1556, est un acide carboxylique aromatique qui se présente sous forme cristalline. Cet acide faible et ses sels sont utilisés comme conservateur alimentaire, sous les appellations E210, E211, E212 et E213. L’acide benzoïque réduit le développement de moisissures, levures et certaines
bactéries. Son efficacité dépend du pH de la nourriture/boisson. Ainsi les aliments acidosiques et les boissons gazéifiées (dioxyde de carbone), jus de fruits (acide citrique), sodas (acide phosphorique), cornichons (vinaigre) sont préservées à l’acide benzoïque. Typiquement, les niveaux d’acide benzoïque permis pour la consommation alimentaire varient entre 0.05 et 0.1%. L’OMS recommande 5 mg/kg par jour. A Taipei (Taiwan), un sondage santé conduit cette année a révélé que 30% des produits secs ou fermentés
contenaient un niveau d’acide benzoïque trop élevé, pouvant causer des nausées et affecter le foie et les reins.

Le marché des nouilles instantanées est énorme

Inventées en 1958 par un Taïwanais, sous le règne colonial japonais, elles sont consommées à près de 100 milliards de portions par an dans le monde entier (14 milliards en Indonésie, 45 milliards en Chine). En Indonésie, il existe plus de 633 types de nouilles domestiques et 466 importés ! Indomie représente 70% du marché indonésien. Taiwan est le 12ème plus grand consommateur avec des ventes annuelles estimées à 300 millions de dollars US.

Il semblerait que la décision d’interdiction des nouilles Indomie à Taiwan n’était que le fruit de l’application de la loi interdisant la présence de méthylparaben dans les produits alimentaires et non pas à un véritable danger à la consommation. Ceci dit, les nouilles instantanées peuvent être critiquées sur la base d’autres critères. Par
exemple, elles sont riches en carbos mais pauvres en protéines, fibres, vitamines et minéraux. De plus, pendant leur confection, elles sont frites, résultant en de hauts niveaux de gras saturés. Finalement, elles contiennent beaucoup de sodium et le fameux glutamate monosodique censé améliorer le goût… Alors, quel est le pire ?

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE