1ère CONFERENCE DES JOURNALISTES DE RELIGION A JAKARTA

PARTAGER SUR

Cela peut sembler étrange à des yeux occidentaux mais en Indonésie la religion est une affaire sérieuse qui est en plus à l’origine de nombreuses dissensions et violences au sein de la société.

Alors le pays a eu l’idée d’organiser une conférence internationale réunissant plus de 70 journalistes venant de 14 pays asiatiques du 17 au 19 octobre prochains dans le but d’améliorer la couverture médiatique des sujets sensibles que sont les reportages liés à la religion.

L’accent sera mis sur la nécessité de faire preuve d’objectivité et précision, tout particulièrement en vérifiant et revérifiant infos et affirmations.

Ce meeting est organisé en collaboration par l’Association internationale des journalistes de religion (IARJ) et l’Association des journalistes pour la diversité de Jakarta.

Des intervenants de l’Université Multimedia Nusantara ainsi que d’autres universités indonésiennes seront également présents.

Endy M. Bayuni, directeur de l’IARJ a expliqué qu’il s’agit de la première conférence de ce type en Asie.

L’Indonésie a été choisie à cause de sa dimension multi-ethnique et religieuse.

Le but est de faire des médias de la région « une partie de la solution » plutôt qu’ils exacerbent l’intolérance religieuse.

« En Indonésie, les journalistes, consciemment ou non, peuvent contribuer à la haine contre une certaine religion », a dit Endy M. Bayuni.

Il a demandé que le développement de la connaissance de la religion par les journalistes devienne une priorité, tout comme le besoin d’équité et la mise de côté de leurs propres sensibilités.

Les organisateurs ont le projet de produire une charte contenant des axes de reportage en matière religieuse.

Ils mettent en exergue des cas passés de couverture sur des minorités religieuses, incluant de petites sectes musulmanes en Indonésie, qui ont déclenché de violentes attaques.

Lire aussi :
Violences religieuses: l’Indonésie dans l’impasse
LES INDONESIENS DANS LA RUE POUR LA TOLERANCE
Tolérance indonésienne: grand écart entre image et réalité
Politique indonésienne : moins d’islam donne plus d’islam
La tolérance indonésienne en échec
ATTENTAT CONTRE UNE EGLISE A SAMARINDA : 1 DES 4 ENFANTS EST MORT
UN APPRENTI KAMIKAZE ECHOUE DANS UN ATTENTAT CONTRE UNE EGLISE
INDIGNATION INTERNATIONALE APRES L’INCARCERATION D’AHOK

SOURCEUCA News
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE